Annulation de la séance du 16 mai

Xavier de Larminat ayant annulé sa venue à notre séminaire, nous avons décidé d’annuler la prochaine séance de notre séminaire « Entre les murs, hors les murs » qui devait se tenir le mercredi 16 mai.
L’intervention de Paul Marquis est par conséquent reportée à la séance suivante, le 20 juin, où nous écouterons donc trois intervenant.e.s. Notez que cette séance commencera plus tôt que d’habitude, dès 16 h.
Nous vous prions de nous excuser pour ce changement de programme.
L’équipe du GRID

Parution – La fin de l’asile ?

Les Presses universitaires de Rennes font paraître un ouvrage qui interroge les limites et les faux-semblants des politiques de désinstitutionnalisation psychiatrique, intitulé La fin de l’asile ? Histoire de la déshospitalisation psychiatrique dans l’espace francophone au XXe siècle et codirigé par Alexandre Klein, Hervé Guillemain et Marie-Claude Thifault.

« Au cours des années 1960, les pays occidentaux s’engagèrent dans un processus politique, médical et administratif visant à sortir les malades des hôpitaux psychiatriques. Mais est-ce pour autant la fin de l’asile ? En retraçant l’histoire des modalités de sortie de l’asile dans le monde francophone du XXe siècle, cet ouvrage constate la nature mythique de la désinstitutionnalisation. »

Plus d’informations à l’adresse suivante : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4613

A noter en particulier l’étude par Marie-Claude Thifault d’un parcours transinstitutionnel de patiente, analysé comme contrecoup de la déshospitalisation (p. 189-200). Le thème de la sortie des institutions sera justement l’objet de la prochaine séance de notre séminaire, le 16 mai.

Parution – Dossier « Les lieux de l’enseignement technique »

Le dernier numéro de la revue Histoire de l’éducation propose un dossier intitulé « Les lieux de l’enseignement technique (XIXe – XXe siècles) », qui pourrait intéresser les lecteurs du site du GRID.
Voici la présentation délivrée par les coordinateurs du dossier:

« Les écoles techniques et professionnelles sont-elles des établissements scolaires comme les autres ? Comment y intégrer leur finalité de préparation à des métiers ? Pour éclairer leurs spécificités, ce dossier sur les « lieux de l’enseignement technique » fait dialoguer l’histoire de l’éducation et l’histoire de l’architecture. L’histoire de l’éducation est en effet intéressée par le contexte matériel dans lequel s’inscrit la pédagogie et par les traces laissées par les pratiques afin de vérifier la réalité concrète des politiques éducatives. L’histoire de l’architecture est, quant à elle, attentive à la définition fonctionnelle des locaux, aux politiques de construction, aux enjeux territoriaux et urbains, mais aussi politiques, économiques et sociaux dont sont porteurs les édifices, et que reflètent notamment leur expression architecturale et leurs programmes iconographiques. Menée à plusieurs échelles, l’étude de l’action de promoteurs, de concepteurs et d’usagers est indispensable pour apprécier la diversité des réalisations. Les articles réunis suggèrent ainsi, pour les XIXe et XXe siècles, combien la problématique des lieux est riche pour revisiter la diversité des réalisations et des conceptions qui ont guidé, à diverses échelles, la transmission des savoirs et des savoir-faire techniques et professionnels. »

Le sommaire et le résumé du numéro sont également consultables à cette adresse: https://journals.openedition.org/lectures/24618

AAC- Tracés- Numéro sur les « irrécupérables »

Un appel à contributions sur la production des irrécupérables qui intéressera les historien-nes des institutions disciplinaires!

« Irrécupérable » est un terme qui qualifie ce qui ne peut pas être récupéré et qui donne donc lieu à un processus de disqualification, de relégation ou d’élimination. Le rebut ou l’irrécupérable est alors ce qui résiste à la fois à l’intégration et à l’élimination. Dans la langue française, ces deux termes s’appliquent aussi bien aux choses qu’aux personnes. Ce numéro (en préparation) de la revue Tracés invite à  s’interroger sur les différentes formes qu’empruntent les processus d’impossible réintégration. Il propose de questionner la mise en échec de toute dialectique de réhabilitation, de récupération ou de recyclage.

Pour retrouver l’intrégalité de l’AAC:

https://traces.hypotheses.org/2125

 

Podcast – Séance 3

Il y a deux semaines se tenait la troisième séance du séminaire « Entre les murs, hors les murs » du GRID. Cette nouvelle session était consacrée aux transferts intra-institutionnels. A cette occasion, nous avons eu le plaisir d’entendre Jérôme Krop à propos de la mobilité des enseignants de la première génération des instituteurs et institutrices de la IIIe République, ainsi que Lionel Kesztenbaum et Mathieu Marly sur la question des mobilités dans l’armée française pendant la Première Guerre mondiale.

Ces deux communications sont désormais (ré)écoutables via les podcasts ci-dessous:

_ Intervention Jérôme Krop: « La mobilité des enseignants de la première génération des instituteurs et institutrices de la IIIe République dans la Seine : un reflet de la structuration du champ de l’enseignement primaire (1870-années 1920) »

_ Intervention Lionel Kesztenbaum et Mathieu Marly: « Entrer ou sortir des tranchées? Les mobilités dans l’armée française durant la Première Guerre mondiale »

AAC – La prison : expériences, imaginaires et créations (Université de Sfax)

Le Département de Français de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Sfax organise du 25 au 27 octobre 2018 son Colloque International autour de la problématique « La Prison : expériences, imaginaires et créations ». Situé sous le signe de l’ouverture et du partage pludisciplinaires, cet événement scientifique voudrait approfondir l’étude du carcéral en se penchant, en particulier, sur ses expériences, ses imaginaires et ses créations.

L’appel à communication est disponible ici : https://calenda.org/437080

Lieu : Université de Sfax , Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Sfax

Date : 25-26-27 octobre 2018

 

Prochaine séance – 11 avril 2018

A vos agendas ! La prochaine séance du GRID aura lieu mercredi 11 avril 2018 et sera consacrée à la question des expériences de la mobilité. Nous aurons la chance d’écouter :

  • Jeanne Moisand (Centre d’histoire du XIXe siècle, Paris 1) : « Entre l’arsenal, les navires et le bagne : mobilités entre institutions d’un port militaire en révolution (Carthagène, 1873) »
  • Lola Zappi (Centre d’Histoire de Sciences Po) : « Des trajectoires composites : les assistances sociales face aux circulations intra et extra-institutionnelles des jeunes « difficiles », Paris, entre-deux-guerres »

Attention, le séminaire aura lieu exceptionnellement en salle F610 (Sorbonne).

L’intégralité du programme est toujours disponible à l’adresse suivante : https://grid.hypotheses.org/programme-2017-2018

Journée d’études – Pour une histoire renouvelée des élèves (XIXe-XXe siècles)

Ce vendredi 23 mars 2018 a lieu le 4e volet d’un projet de recherche intitulé « Pour une histoire renouvelée des élèves », qui parlera aux ami.e.s du GRID. Le projet, porté par Jean-François Condette, vise à redonner aux élèves toute leur place dans l’histoire de l’enseignement.

La journée est consacrée aux « élèves dans leur établissement et dans la vie de la cité. Engagements, contestations, participations ».

Programme complet de la journée : http://crehs.univ-artois.fr/colloques-journees-d-etudes

Lieu : Maison de la recherche, Arras.

Parution – Schizophrènes au XXe siècle

Le dernier livre d’Hervé Guillemain, intitulé Schizophrènes au XXe siècle. Des effets secondaires de l’histoire, paraît ce mois-ci.

Voici la description qui en est donnée sur le site de l’éditeur :

« Inventée vers 1900, la schizophrénie est devenue en cent ans la plus grande pourvoyeuse d’hospitalisations psychiatriques. Un objet récurrent d’intérêt médiatique également. L’appellation, stigmatisante, semble d’ailleurs amenée à disparaître des classifications mondiales.
L’historien Hervé Guillemain s’est plongé dans les dossiers de milliers de patients. Pour écrire non pas l’histoire de la schizophrénie mais bien celle des schizophrènes, ce nouveau sous-ensemble de population qui réunit, sous l’égide de la science et de la clinique, aussi bien des domestiques en difficulté que des migrants confrontés à la crise ou de jeunes adultes aspirant à l’émancipation.
Pourquoi et comment une maladie mentale naît-elle, évolue-t-elle et meurt-elle ? À ces questions, l’auteur répond en écoutant la voix de ceux qui furent les sujets et l’objet d’un épisode phénoménal du XXe siècle. »
http://www.alma-editeur.fr/schizophrene_au_xxe_siecle.html

Prochaine séance – Mercredi 28 mars

A vos agendas ! La prochaine séance du séminaire aura lieu le mercredi 28 mars. Nous nous pencherons cette fois-ci sur la question des transferts intra-institutionnels en écoutant deux interventions :

  • Jérôme Krop (Laboratoire CREHS, université d’Artois) : « La mobilité des enseignants de la première génération des instituteurs et institutrices de la IIIe République dans la Seine : un reflet de la structuration du champ de l’enseignement primaire (1870-années 1920) »
  • Mathieu Marly (IHRIS, Lille III) et Lionel Kesztenbaum (INED) : « Les mobilités inter-armes dans l’armée française durant la Première Guerre mondiale »

Comme les fois précédentes, le séminaire se déroulera au 17 rue de la Sorbonne, escalier C 3e étage, salle Fossier.

L’intégralité du programme est toujours disponible à l’adresse suivante : https://grid.hypotheses.org/programme-2017-2018

Podcast – Séance 2

Il y a tout juste un mois avait lieu la deuxième séance du séminaire « Entre les murs, hors les murs » du GRID. Cette session était consacrée aux transferts inter-institutionnels. Elle nous a permis d’entendre les présentations de Clément Collard et d’Elsa Génard, qui portaient respectivement sur les écoles de rééducation professionnelle pour mutilés de guerre et sur les mobilités institutionnelles entre prison, armée, asile et hôpital.

Vous pouvez désormais écouter ou réécouter les communications de nos deux intervenants par l’intermédiaire des podcasts ci-dessous:

_ Intervention Clément Collard: « Les écoles de rééducation professionnelle pour mutilés de guerre : des institutions hybrides et transitoires, entre caserne, hôpital et usine (1915-1940) »

_ Intervention Elsa Génard: « La prison, un carrefour institutionnel ? Les mobilités institutionnelles entre prison, armée, asile et hôpital (fin XIXe siècle – années 1930, France) »

Parution – Bettina Rheims, Détenues (Gallimard)

En ce début d’année 2018, la photographe Bettina Rheims publie un ouvrage sobrement intitulé Détenues. 68 photos, 68 portraits de femmes détenues (et de quelques hommes) sur fond blanc. Tout ce qui rappelle l’espace de la prison semble comme effacé. Une belle réflexion contemporaine, tout en images et en subtilité, sur ce que la prison fait aux femmes.

Résultat de recherche d'images pour "gallimard détenues"

Les photographies sont accompagnées d’un avant-propos de Robert Badinter, d’un texte de Nadeije Laneyrie-Dagen et de « fragments » de la plume de la photographe.

Présentation de l’ouvrage sur le site de Gallimard : http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Blanche/Detenues

Les photographies de Bettina Rheims sont également exposées au Château de Vincennes jusqu’au 30 avril, puis au château de Cadillac du 1er juin au 4 novembre 2018.

Plus d’informations : http://www.chateau-de-vincennes.fr/Actualites/Exposition-Detenues-de-Bettina-Rheims

Podcast – Séance 1

Le 29 novembre 2017 se tenait la première session du séminaire « Entre les murs, hors les murs » du GRID. Au cours de cette séance consacrée aux arbitrages et placements au sein des institutions disciplinaires, nous avons eu le plaisir d’écouter Anatole Le Bras et Julien Bourdais.

Vous pouvez désormais écouter ou réécouter l’introduction générale du séminaire ainsi que la communication d’Anatole, intitulée « L’antichambre de l’asile: procédures d’identification et de tri des malades mentaux mentaux à l’hôpital, l’hospice, la prison et au Dépôt de la Préfecture de police (seconde moitié du XIXe siècle) », par l’intermédiaire des deux podcasts ci-dessous:

– Introduction générale:

– Intervention Anatole Le Bras:

Colloque – Le sens de la privation de liberté

Le 4e colloque Jeunes Chercheurs sur la privation de liberté aura pour thème cette année « le sens de la privation de liberté ». Le colloque brassera un grand nombre de thèmes qui intéressent le GRID : système carcéral et pratiques professionnelles en prison, rétention des étrangers, justice des mineurs…

Inscription obligatoire à : colloquejeuneschercheurs2018@gmail.com

Date : 15 et 16 mars 2018

Lieu : Amphithéâtre Turgot – Sorbonne. 47 Rue des Écoles 75005 Paris

Programme : http://www.gip-recherche-justice.fr/wp-content/uploads/2018/02/Programme-Colloque-Jeunes-Chercheurs-2018.pdf

Parution – « La beauté et les humiliés »

Il y a quelques semaines, nous mentionnions la sortie en salles du film 12 jours. Dans son numéro de janvier, la revue Esprit a fait paraître un entretien avec Raymond Depardon et Claudine Nougaret sous le titre « La beauté et les humiliés ». Le réalisateur et la productrice du film y reviennent notamment sur leurs motivations et leur démarche, ainsi que sur les techniques et modalités de tournage, de montage et d’enregistrement du son. A lire sur le site de la revue: https://esprit.presse.fr/article/depardon-raymond-et-nougaret-claudine/la-beaute-et-les-humilies-39841?folder=3