Sortie en salles. 12 jours, de Raymond Depardon

Le nouveau documentaire de Raymond Depardon, qui sort en salles aujourd’hui, mercredi 29 novembre, renoue avec deux thèmes chers au réalisateur : la psychiatrie (San Clemente, Urgences) et la justice (10e chambre).

Les « douze jours » qui donnent son titre au documentaire représentent le délai au cours duquel, depuis la loi du 27 septembre 2013, les personnes faisant l’objet d’une procédure d’hospitalisation sous contrainte doivent être présentées à un juge des libertés. Celui-ci doit alors décider du maintien de la mesure ou de la remise en liberté. Le réalisateur a obtenu l’autorisation exceptionnelle de filmer ces audiences à l’hôpital du Vinatier (Lyon).

Dix patients se succèdent devant la caméra. Fidèle à sa manière habituelle de filmer, Raymond Depardon installe le spectateur au plus près du face-à-face entre le patient et le juge – face-à-face médiatisé par la présence d’un avocat aux côtés des patients. C’est aussi une rencontre entre deux institutions qui est filmée – l’hôpital et la justice –, qui se matérialise par ce dispositif singulier de la salle d’audience installée au cœur du Vinatier.

La parole des patients exprime leur souffrance, leur délire parfois, mais aussi leur aspiration à voir leur dignité de citoyen reconnue et défendue.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.