Communiqué du GRID du 27 janvier 2020

Depuis 2017, nous formons un groupe de recherche d’historiens et d’historiennes spécialistes d’histoire sociale contemporaine. Comme l’ont exprimé d’autres jeunes groupes de recherche (Traitement & Contraintes), face à la future Loi pluriannuelle de programmation de la recherche (LPPR), nous oscillons entre inquiétude pour notre avenir et révolte contre un système qui va renforcer la précarité du monde de la recherche et ses hiérarchies. Nos statuts diffèrent, mais nos inquiétudes et nos colères sont communes. Des postes toujours moins nombreux, une concurrence accrue entre chercheur.es, des rapports de pouvoir exacerbés par la concentration des moyens sur quelques personnes, un horizon bouché, des retraites dévaluées dans l’enseignement supérieur comme dans le secondaire, l’obligation de penser par projet, la menace qui pèse sur notre liberté scientifique pour définir et construire nos objets d’étude, la perspective d’avoir toujours moins de temps de recherche et d’être soumis à toujours plus d’évaluations, et fondamentalement la crainte de ne pas pouvoir faire le métier que nous avons choisi et que nous aimons.

De notre expérience de collectif, nous avons tiré la profonde conviction que faire de la recherche suppose d’avoir une sécurité financière, du temps et des institutions qui nous soutiennent. La future LPPR entend faire émerger l’excellence d’une mise en concurrence généralisée et d’une logique de concentration des ressources. Or ce dont nous avons besoin pour produire une recherche de qualité et libre, c’est d’abord d’avoir un emploi stable et pérenne et d’avoir du temps. Du temps pour aller aux archives, du temps pour y passer toujours plus de temps que prévu, du temps pour lire et écrire, du temps pour partager nos réflexions, et du temps pour les transmettre. Et pas de ce temps perdu à rédiger des projets de recherche qui repousse éternellement le moment de chercher, à candidater à des postes faiblement rémunérés, de courte durée, dans un contexte de pénurie.

Par ce texte, nous cherchons à exprimer une profonde colère et une vive inquiétude face à l’avenir que ce gouvernement nous prépare, et nous nous joignons à la mobilisation en cours contre l’ensemble des lois qui fragilisent nos conditions de travail et nos existences.

Le comité du Groupe de recherche sur les institutions disciplinaires

Annulation et report

En raison de la mobilisation du 9 janvier, nous avons décidé de reporter la séance prévue ce jour-là. Notez d’ores et déjà que cette séance, qui accueillera Josselin Tricou, est reprogrammée le 27 février 2020.

Avec toutes nos excuses et nos meilleurs voeux pour la nouvelle année !

ANNULATION ET REPORT – Séance du GRID du 20 mars 2019

Bonjour à toutes et à tous,
 
La 4e séance du séminaire du GRID, consacrée au thème de l’éloignement et de la rupture familiale en institutions, ne pourra finalement pas avoir lieu comme prévu le 20 mars 2019. Nous essaierons de reprogrammer la séance ultérieurement.
 
Avec toutes nos excuses pour cette annulation de dernière minute.
 
L’équipe du GRID

Séminaire – Administrer la prison – 15 mars 2019

 
La prochaine séance du séminaire de recherches “Chantiers d’histoire administrative” sera consacrée au thème Administrer la prison avec Jean-Marie Delarue, ancien contrôleur général des lieux de privation de liberté
 
Cette rencontre se tiendra le 15 mars 2019 de 13h à 16h, dans la salle Lombard du 96 boulevard Raspail (Paris 6e), avec la participation d’une directrice ou d’un directeur d’établissement pénitentiaire (sous réserves).
 
Rencontre organisée par Marc Olivier Baruch (EHESS – CRH), Natacha Gally (Paris 2 – CERSA) et Émilien Ruiz (Sciences Po – CHSP) dans le cadre des Chantiers d’histoire administrative (programme complet pour 2019 : http://e-ruiz.com/seminaire-ehess-2019/)

JE – Les archives de l’établissement pénitentiaire de Fresnes – 30 janvier 2019

Les archives du Val de Marne organisent une journée d’étude autour des archives de l’établissement pénitentiaire de Fresnes à l’occasion de la finalisation de l’instrument de recherche méthodique portant sur ce fonds. En croisant les points de vue des producteurs, des archivistes, des historiens et des généalogistes, il s’agira d’illustrer la diversité des domaines et des périodes qui peuvent être étudiés au travers des archives de Fresnes (guerre d’Algérie, personnel pénitentiaire, première et seconde guerres mondiales, histoire familiale, etc.), mais aussi la multiplicité des formes d’études (dans le cadre d’une thèse, d’un documentaire audiovisuel, d’une exposition virtuelle, ou d’une « simple » recherche généalogique).

Lieu : Maison départementale des syndicats Michel Germa, 11-13 rue des Archives, 94000 Créteil

Date : Mercredi 30 janvier 2019, de 9h30 à 17h30

Lien vers le programme et vers la réservation : http://archives.valdemarne.fr/_depot_ad94/basesdoc/4/6688/decouvrez-le-programme-.pdf

JE – “Prison et peine” – 25 janvier 2019

La journée d’études « Prison et Peine : droit, sujet, politique » se tiendra au Palais Bourbon, salle Colbert (Métro :  Assemblée nationale) le vendredi 25 janvier 2019, de 9 h à 18 h. Elle est organisée par l’Université Paris-Diderot, l’Institut Humanités, Sciences et sociétés, le CPRMS et  le CERT. L’entrée est libre mais l’inscription est obligatoire avant le 16 janvier : g.tiscini@gmail.com

Programme :

9 h – Ouverture

Fethi Benslama, Laurie Laufer, Adrien Taquet

9 h 45 – Lieux de la prison

Discutants : Thierry Lamote, Laurie Laufer

* Michelle Perrot, Autour de la prison

* Frédéric Chauvaud, Les enjeux punitifs de la prison en images (caricatures et dessins de presse, des années 1880 aux années 1960)

* Jérémie Peltier, Les Français et la prison : état des lieux

11h 15 – Pause

11 h 30 – Soigner, prévenir, guérir

Discutants : Léa Kalaora, Giorgia Tiscini

* Richard Rechtman, Remarques sur l’essor de la santé mentale en prison

* Virginie Gautron, Soigner, moraliser et contrôler : les finalités concurrentielles des soins pénalement ordonnés

* Caroline Protais, La prise en charge des addictions en milieu carcéral : regard sur un dispositif expérimental de communauté thérapeutique

13 h – Déjeuner

14 h 45 – Droit et peine

Discutants : Thamy Ayouch, Fethi Benslama

* Adeline Hazan, Privation de liberté et sens de la peine

* Giorgia Tiscini, L’institutionnalisation de la prison et le sens de la peine

* Frédéric Gros, Les quatre foyers de sens de la peine

16 h 15 – Enfermement, crime et peine

Discutants : Léa Kalaora, Giorgia Tiscini

* Antoine Vey, Titre à venir

* Léopold Lambert, La prison, un crime par l’architecture

* Laurent Dartigues, Crime, biologie et peine, de Cesare Lombroso à Adrian Raine

JE – “Attica ! Attica ? Dynamiques des révoltes dans les prisons (XXe-XXIe siècles, Amérique du Nord, Europe)”

Ce samedi 26 mai 2018 se tiendra à la Bibliothèque des littératures policières une journée d’études consacrée aux révoltes dans les prisons américaines et européennes, organisée par le laboratoire Pléiade-Université Paris 13/BILIPo

Présentation : “La double actualité éditoriale (Philippes Artières, dir., Attica, USA 1971, Paris, Le Point du Jour, 2017) et sociale (le mouvement de blocage des prisons initié à Vendin-le Vieil en janvier 2018) amène à rouvrir le dossier des figures de la révolte dans les prisons. Cas exceptionnel ou modèle exemplaire, la fameuse mutinerie de la prison d’Attica, dans l’Etat de New-York, en 1971, qui a dégénéré en massacre d’Etat, servira de point de départ à la réflexion. Elle sera mise en perspective par des éclairages sur les prisons nord-américaines et européennes, sur les révoltes qui les affectent et les politiques pénitentiaires qui s’y appliquent. En envisageant une pluralité d’acteurs, les détenus naturellement, mais aussi les surveillants, voire la société civile, on examinera les logiques plurielles de la contestation ainsi que les interprétations et réponses qui sont apportées. Quels effets des dispositifs spatiaux et architecturaux, des  redéfinitions du maintien de l’ordre et de la relation carcérale sur les possibilités et les modalités de la contestation ? Dans quelles configurations se logent les prises de parole et s’inscrivent les processus de négociation/répression ? Dans quelle mesure le politique constitue-t-il le registre d’expression et de réception des contestations ? A l’articulation des moments paroxystiques des mobilisations et de l’ordinaire des situations carcérales, c’est la question du lien entre la prison et le politique qui est posée.”

Programme : https://pleiade.univ-paris13.fr/events/attica-dynamiques-des-revoltes-dans-les-prisons/

Lieu : BILIPo, 48-50 rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris

Date : samedi 26 mai 2018, 14h-18h

AAC – La prison : expériences, imaginaires et créations (Université de Sfax)

Le Département de Français de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Sfax organise du 25 au 27 octobre 2018 son Colloque International autour de la problématique « La Prison : expériences, imaginaires et créations ». Situé sous le signe de l’ouverture et du partage pludisciplinaires, cet événement scientifique voudrait approfondir l’étude du carcéral en se penchant, en particulier, sur ses expériences, ses imaginaires et ses créations.

L’appel à communication est disponible ici : https://calenda.org/437080

Lieu : Université de Sfax , Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Sfax

Date : 25-26-27 octobre 2018

 

Prochaine séance – 11 avril 2018

A vos agendas ! La prochaine séance du GRID aura lieu mercredi 11 avril 2018 et sera consacrée à la question des expériences de la mobilité. Nous aurons la chance d’écouter :

  • Jeanne Moisand (Centre d’histoire du XIXe siècle, Paris 1) : “Entre l’arsenal, les navires et le bagne : mobilités entre institutions d’un port militaire en révolution (Carthagène, 1873)”
  • Lola Zappi (Centre d’Histoire de Sciences Po) : “Des trajectoires composites : les assistances sociales face aux circulations intra et extra-institutionnelles des jeunes “difficiles”, Paris, entre-deux-guerres”

Attention, le séminaire aura lieu exceptionnellement en salle F610 (Sorbonne).

L’intégralité du programme est toujours disponible à l’adresse suivante : https://grid.hypotheses.org/programme-2017-2018

Journée d’études – Pour une histoire renouvelée des élèves (XIXe-XXe siècles)

Ce vendredi 23 mars 2018 a lieu le 4e volet d’un projet de recherche intitulé “Pour une histoire renouvelée des élèves”, qui parlera aux ami.e.s du GRID. Le projet, porté par Jean-François Condette, vise à redonner aux élèves toute leur place dans l’histoire de l’enseignement.

La journée est consacrée aux “élèves dans leur établissement et dans la vie de la cité. Engagements, contestations, participations”.

Programme complet de la journée : http://crehs.univ-artois.fr/colloques-journees-d-etudes

Lieu : Maison de la recherche, Arras.

Parution – Bettina Rheims, Détenues (Gallimard)

En ce début d’année 2018, la photographe Bettina Rheims publie un ouvrage sobrement intitulé Détenues. 68 photos, 68 portraits de femmes détenues (et de quelques hommes) sur fond blanc. Tout ce qui rappelle l’espace de la prison semble comme effacé. Une belle réflexion contemporaine, tout en images et en subtilité, sur ce que la prison fait aux femmes.

Résultat de recherche d'images pour "gallimard détenues"

Les photographies sont accompagnées d’un avant-propos de Robert Badinter, d’un texte de Nadeije Laneyrie-Dagen et de “fragments” de la plume de la photographe.

Présentation de l’ouvrage sur le site de Gallimard : http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Blanche/Detenues

Les photographies de Bettina Rheims sont également exposées au Château de Vincennes jusqu’au 30 avril, puis au château de Cadillac du 1er juin au 4 novembre 2018.

Plus d’informations : http://www.chateau-de-vincennes.fr/Actualites/Exposition-Detenues-de-Bettina-Rheims

Colloque – Le sens de la privation de liberté

Le 4e colloque Jeunes Chercheurs sur la privation de liberté aura pour thème cette année “le sens de la privation de liberté”. Le colloque brassera un grand nombre de thèmes qui intéressent le GRID : système carcéral et pratiques professionnelles en prison, rétention des étrangers, justice des mineurs…

Inscription obligatoire à : colloquejeuneschercheurs2018@gmail.com

Date : 15 et 16 mars 2018

Lieu : Amphithéâtre Turgot – Sorbonne. 47 Rue des Écoles 75005 Paris

Programme : http://www.gip-recherche-justice.fr/wp-content/uploads/2018/02/Programme-Colloque-Jeunes-Chercheurs-2018.pdf

Parution – Démons & déments (L’Éveilleur, 2017)

Avis aux ami.es du GRID : Les éditions L’Éveilleur ont publié en février dernier la série de reportages de Louis Roubaud, parue initialement dans le magazine Détective : “Démons et déments”. Une plongée dans les asiles parisiens des années 1930, qui nous fait entendre les voix de malades mentaux, et qui constitue un très beau matériau d’histoire.

Démons & déments - Louis Roubaud

Présentation de l’ouvrage : https://leveilleurweb.wordpress.com/2017/01/13/demons-et-dements-de-louis-roubaud/

Appel à communications – Colloque : Réclamer, soutenir, refuser la surveillance de l’Antiquité à nos jours : enjeux idéologiques, politiques et sociaux

Appel à communications pour le colloque international organisé par le Criham (Universités de Poitiers et Limoges), sous la coordination d’Anne Jollet et Alexandra Beauchamp.

“Les expériences de la surveillance et ses effets sociaux, culturels et politiques, son acceptation comme son rejet depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours seront au centre des questions soulevées lors de ce colloque. Il accordera de ce fait une place importante à la question de la surveillance aussi bien dans le domaine territorial, moral, religieux que dans le domaine économique dont les multiples formes gagnent à être pensées ensemble.”

Date : 3, 4 et 5 octobre 2018

Lieu : Poitiers

Appel à communication (intégral): http://criham.labo.univ-poitiers.fr/presentation-du-criham/actualites/appel-a-communications-colloque-reclamer-soutenir-refuser-la-surveillance-de-lantiquite-a-nos-jours-enjeux-ideologiques-politiques-et-sociaux/

Colloque – Administrer les punitions dans les institutions disciplinaires en Europe au XIXe et XXe siècles

Deuxième temps du groupe de réflexion consacré à la micropénalité dans les institutions disciplinaires (école, asile, caserne, hospice, prison, etc.), ce colloque réunira une vingtaine de chercheurs français et étrangers autour de la question de l’administration des punitions. Ce second volet fait suite aux deux premières journées d’étude consacrées à la production des sources des punitions, qui se sont tenues à Lyon les 12 et 13 juin 2017

Jeudi 14 et vendredi 15 décembre 2017

Lieu : Salle D035, Maison de la recherche, 28 rue Serpente, Paris

Colloque organisé par Elsa Génard (Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Centre d’histoire du XIXe siècle) & Mathilde Rossigneux-Méheust (Lyon 2, LARHRA)

Programme : http://www.univ-paris1.fr/fileadmin/CRHXIX/171107_colloque_web-2.pdf

L’inscription se fait à l’adresse suivante : crhxixe@univ-paris1.fr