Séance 3 du 13 novembre via Zoom

L’équipe du GRID vous espère en bonne santé, ainsi que vos proches.

Nous vous signalons que la prochaine séance du séminaire se tiendra ce vendredi 13 novembre. Elle aura lieu à un horaire inhabituel, puisqu’elle se déroulera exceptionnellement de 18h à 20h. La séance se déroulera intégralement via Zoom. Si vous souhaitez assister à cette séance, vous pouvez nous le signaler en nous contactant par mail à l’adresse contact.grid.recherche@gmail.com. Un lien de connexion vous sera envoyé une heure avant le début de la séance.

La séance de vendredi aura pour thème La continuité de la vie de famille. Anne Jusseaume ne pouvant se joindre à nous, la séance sera organisée autour de la présentation d’Irène Gimenez (Lyon 2/IEP Grenoble, LARHRA), intitulée: « Marraine de prison, un lien conjugal alternatif? Genre et care à l’épreuve de la correspondance d’Alicia ».

Nous espérons bien sûr vous y voir nombreuses et nombreux. 

Séminaire du GRID 2019-2020

Le Grid est ravi d’annoncer le programme de son séminaire pour l’année 2019-2020!

2019-2020 : Liens familiaux et institutions disciplinaires

Un jeudi par mois de 17h à 20h

Salle S002, Maison de la recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris

Prison de Lyon. Femme venant rendre visite à son mari détenu, 1983 © Manuel Vimenet

Séminaire organisé par le Centre d’histoire du XIXe siècle et le LARHRA, avec le soutien de la faculté des Lettres de Sorbonne Université et du Centre d’histoire de Sciences Po

Coordination : Elsa Génard (Centre d’histoire du XIXe siècle – elsa.genard@gmail.com ), Anatole Le Bras (Centre d’histoire de Sciences Po – anatole.lebras@sciencespo.fr ), Mathieu Marly (IRHIS – mathieumarly@orange.fr ), Mathilde Rossigneux-Méheust (LARHRA– mathildemeheust@yahoo.fr), Lola Zappi (Centre d’histoire de Sciences Po – lola.zappi@gmail.com).

Séance 1. Les liens familiaux du personnel surveillant (14 novembre 2019, salle S002)

Amandine Thiry (Université catholique de Louvain / Universiteit Gent) : « Concilier ordre carcéral et ordre familial. Les familles du personnel et l’organisation des prisons belges au XIXe siècle »

Samuel Tracol (Sorbonne Université, Centre d’histoire du XIXe siècle) : « Vivre avec les forçats : être femme et fille de fonctionnaire de l’Administration Pénitentiaire dans les bagnes de Guyane »

Séance 2. Modèles familiaux et familles alternatives (12 décembre 2019, salle S002)

Antoine Rivière (Paris 8, CIRCEFT) : « Les familles nourricières des pupilles de l’Assistance publique parisienne (1870-1940) »

Elsa Neuville (Lyon 2, LARHRA), « Les crèches sauvages et parallèles dans les « années 1968 » : l’enjeu de la place des parents dans l’institution à l’origine de nouveaux modes de garde »

Séance 3. L’institution disciplinaire entre projet familial et projet colonial / Camps, familles et masculinités (9 janvier 2020, salle S002)

Neil Davie (Lyon 2, LARHRA), « Entre peuplement colonial et mise à l’écart. La transportation des jeunes délinquants britanniques vers la Terre de Van Diemen (1820-1850) » 

Josselin Tricou (INSERM, CESP / LEGS) : « Re-genrer les familles et la société : des camps pour hommes adultes en non-mixité masculine choisie au sein du catholicisme d’identité »

Séance 4. La continuité de la vie de famille (26 mars 2020, salle S002)

Irène Gimenez (Lyon 2/IEP Grenoble, LARHRA) : « Marraine de prison, un lien conjugal alternatif ? Genre et care à l’épreuve de la correspondance d’Alicia »

Anne Jusseaume (Université d’Artois, CREHS) : « Entrer en religion, rester en famille : liens de parenté et vie familiale de part et d’autre du couvent, France, XIXe-premier XXe siècle » 

Séance 5. Être « sans famille » (23 avril 2020, salle S002)

Julien Hillion (Université d’Angers, TEMOS): « Seul parmi les “nuisibles”. Vivre sans famille à la colonie pénitentiaire de Belle-Île-en-Mer (1880-1911) »

Joris Guillemot (Université du Mans, TEMOS) : « Transferts des malades et éloignement des familles, quels enjeux pour l’institution ? Le cas de Plouguernével »

Séance 6. Le devoir de « faire famille » : l’encadrement des liens familiaux dans et hors les murs (14 mai 2020, salle S002)

Albert Garcia (Universitat Pompeu Fabra, Barcelone) : « Military Presidios  and Colonial Wars in late 19th-century Spain: “Race”, Gender and the Politics of Transatlantic Deportation after Cuba’s ‘Guerra Chiquita’, 1879-1885 »

Marion Fontaine (Université d’Avignon, Centre Norbert Elias) : « Jusqu’où peut aller le paternalisme ? Surveillance et encadrement des familles dans les Houillères nationalisées françaises »

Séminaire – Administrer la prison – 15 mars 2019

 
La prochaine séance du séminaire de recherches « Chantiers d’histoire administrative » sera consacrée au thème Administrer la prison avec Jean-Marie Delarue, ancien contrôleur général des lieux de privation de liberté
 
Cette rencontre se tiendra le 15 mars 2019 de 13h à 16h, dans la salle Lombard du 96 boulevard Raspail (Paris 6e), avec la participation d’une directrice ou d’un directeur d’établissement pénitentiaire (sous réserves).
 
Rencontre organisée par Marc Olivier Baruch (EHESS – CRH), Natacha Gally (Paris 2 – CERSA) et Émilien Ruiz (Sciences Po – CHSP) dans le cadre des Chantiers d’histoire administrative (programme complet pour 2019 : http://e-ruiz.com/seminaire-ehess-2019/)

Prochaine séance – 23 janvier 2019

La prochaine séance du séminaire du GRID aura lieu le mercredi 23 janvier et aura pour thème « Visiter et être visité ». Elle se tiendra de 17h à 20h en salle D116 à la Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, 75 006 Paris.

Nous aurons le plaisir d’y écouter les deux interventions suivantes:

  • Caroline Touraut (DAP, ISP Cachan) : « Les parloirs, une rencontre tant attendue, aux enjeux pluriels »
  • Lola Zappi (Centre d’histoire de Sciences Po) : « Le rôle central des assistantes sociales dans le maintien des liens familiaux face aux cas d’enfants placés »

Nous espérons vous y voir en nombre!

Prochaine séance – Mercredi 28 mars

A vos agendas ! La prochaine séance du séminaire aura lieu le mercredi 28 mars. Nous nous pencherons cette fois-ci sur la question des transferts intra-institutionnels en écoutant deux interventions :

  • Jérôme Krop (Laboratoire CREHS, université d’Artois) : « La mobilité des enseignants de la première génération des instituteurs et institutrices de la IIIe République dans la Seine : un reflet de la structuration du champ de l’enseignement primaire (1870-années 1920) »
  • Mathieu Marly (IHRIS, Lille III) et Lionel Kesztenbaum (INED) : « Les mobilités inter-armes dans l’armée française durant la Première Guerre mondiale »

Comme les fois précédentes, le séminaire se déroulera au 17 rue de la Sorbonne, escalier C 3e étage, salle Fossier.

L’intégralité du programme est toujours disponible à l’adresse suivante : https://grid.hypotheses.org/programme-2017-2018

Première séance du séminaire « Entre les murs, hors les murs »! Au programme, la question des placements et des arbitrages.

Venez nombreux mercredi prochain pour la première séance du séminaire du GRID qui se déroulera à Paris 1 au 17 rue de la Sorbonne (escalier C, 3e étage, salle Fossier) de 17h à 20h.

Nous vous présenterons le projet du groupe et du séminaire de cette année. Mais surtout nous y écouterons:

Anatole Le Bras (Centre d’Histoire de Sciences Po) : « L’antichambre de l’asile : procédures d’identification et de tri des malades mentaux à l’hôpital, l’hospice, la prison et au Dépôt de la Préfecture de police (seconde moitié du XIXe siècle) »

Julien Bourdais (CMH, ENS-EHESS) : « De la médecine à plusieurs vitesses aux filières de soin. Comment saisir la hiérarchie des mobilités institutionnelles en psychiatrie hospitalière ? »

Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter: https://grid.hypotheses.org/equipe-du-grid

Séminaire – Espace(s) et justice pénale – Programme 2017/2018

Séminaire organisé par Falk Bretschneider (EHESS, Centre Georg-Simmel) et Xavier Rousseaux (Université catholique de Louvain/ FNRS)

Vendredi de 13 h à 17 h (salle 4, 105 bd Raspail 75006 Paris), les 3 novembre, 1er décembre 2017, 2 février, 2 mars, 4 mai et 1er juin 2018. La séance du 3 novembre se déroulera en salle des artistes, 96 bd Raspail 75006 Paris

Le séminaire s’intéressera aux rapports complexes entre espaces et histoire de la justice pénale, en s’interrogeant sur la manière dont l’action judiciaire s’inscrit dans et se nourrit de la structuration spatiale du social. À partir d’exemples concrets – pour n’en citer que quelques-uns : la position géographique des gibets et fourches patibulaires et leur participation à la construction des espaces du pouvoir, les usages pénaux de la
mer (galères, transportation) ou la sédentarisation des bagnards, les pratiques pénales qui s’appuient sur l’espace comme ressource de leurs effets de dissuasion ou de réintégration comme le bannissement ou les pèlerinages pénitentiaires, mais aussi l’urbanisation carcérale – il s’agira de saisir la dynamique qui se déploie à
partir d’un vaste champ de productions, pratiques et appropriations spatiales par la justice.

Programme : https://enseignements-2017.ehess.fr/2017/ue/2400/